La grande apostasie

Oscar W. McConkie




L'apostasie

       Adam avait la plénitude de l'Évangile. L'histoire de l'humanité a été un cycle où se sont succédé des dispensations du plan de Dieu à l'homme et ensuite l'abandon par l'homme de ce plan en faveur des voluptés de la chair. Ceux qui ne croient pas et ne se conforment pas au plan de Dieu sont dans un état d'apostasie. Les cieux ont été ouverts et des dispensations accordées à de multiples reprises. Le cycle affreux de l'apostasie a suivi avec les ténèbres et l'ignorance qui en ont résulté, réclamant ainsi de nouvelles lumières et de nouvelles connaissances des cieux.

Le Seigneur a rétabli l'Évangile et le royaume

       Au midi du temps, notre Seigneur rétablit les vérités salvatrices de l'Évangile sur la terre. Il commanda en outre que ces ordonnances et ces principes salvateurs soient donnés à tous les hommes.

       « Après que Jean eut été livré, Jésus alla dans la Galilée, prêchant l'Évangile de Dieu. Il disait : le temps est accompli et le royaume de Dieu est proche. Repentezvous, et croyez à la bonne nouvelle. » (Marc 1:14-15)

       Enfin il apparut aux Onze, pendant qu'ils étaient à table ; et il leur reprocha leur incrédulité et la dureté de leur coeur, parce qu'ils n'avaient pas cru ceux qui l'avaient
vu ressuscité.

      « Puis il leur dit : Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas
sera condamné. » (Marc 16:14-16)

       Pendant sa mission en Palestine au midi du temps, le Sauveur établit une organisation. Il fonda son Église et y prévit certains offices. Il dit aux disciples qui étaient
avec lui à Césarée de Philippe qu'il bâtirait son Église (voir Matt. 16:18). Dans ce but, il choisit et donna du pouvoir à douze apôtres (voir Matt. 10:1-2 ; Marc 3:14 ; Luc 6:13). L'apôtre Paul dit aux Éphésiens que le Christ était le chef de l'Église que les apôtres gouvernaient, et qu'il l'aimait tellement qu'il avait donné sa vie pour elle (voir Éph. 5:23-25).

       Le Christ et ses apôtres savaient, tout comme ils l'enseignaient, que le cycle de l'apostasie suivrait leur dispensation. Ils prophétisèrent ce triste événement.

Prophéties sur la grande apostasie

       L'apostasie qui concerne le plus les hommes aujourd'hui est celle qui se produisit lorsque les hommes s'écartèrent des concepts simples de l'Évangile et de son application
tels qu'ils furent rétablis au midi du temps. L'apostasie qui se produisit après le ministère du Seigneur porte parfois le nom de « grande apostasie ». Elle débuta du temps des apôtres et ils la prédirent.

       « Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui, reniant le Maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine. Plusieurs les suivront dans leurs dissolutions, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d'eux. » (2 Pierre 2:1-2)

       C'est ainsi que le chef des apôtres, Pierre, commença à avertir son peuple.

       C'est l'apôtre Paul qui nous donne le plus de renseignements sur l'apostasie. Parlant de la seconde venue de notre Seigneur, il dit :

        « Nous vous prions, frères, de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration soit par quelque
parole, ou par quelque lettre qu'on dirait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là. Que personne ne vous séduise d'aucune manière ; car il faut que l'apostasie soit arrivée auparavant, et qu'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de la perdition. » (2 Thess. 2:2-3, voir les versets 1 à 12)

      L'apôtre Paul donne dans une lettre à Timothée d'autres renseignements encore sur l'apostasie imminente :

       « Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs, selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. » (2 Tim. 4:3-4 ; voir les versets 1 à 4)

       Et encore :

       « Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront… ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force… » (2 Tim. 3:1-5)

       Ce ne sont là que les citations les plus caractéristiques. Le Seigneur parla en détail de ces temps (voir Matt. 24 ; Marc 13 ; Luc 21).

Le résultat de l'apostasie

       Une fois l'Évangile perdu, le monde subit un déclin que l'on appelle dans l'histoire profane l'Age des Ténèbres. Le Seigneur a décrit la situation du peuple :

       « En vérité, en vérité, je te le dis, les ténèbres couvrent la terre, et des ténèbres épaisses couvrent l'esprit des peuples ; et toute chair est devenue corrompue devant
ma face. » (D&A 112:23)

       Le prophète, décrivant la situation du monde due à l'apostasie, dit : « …exaltés dans l'orgueil de leurs yeux… les Églises multiples qu'ils ont édifiées. Cependant, ils nient le pouvoir et les miracles de Dieu, et ils se prêchent leur propre sagesse et leur propre science pour en obtenir du gain… et un grand nombre d'Églises sont édifiées, qui occasionnent des envies, des discordes et de la malveillance… et il y a aussi des combinaisons secrètes… selon les combinaisons du diable. » (2 Né. 26:20-22)

Résultats de l'histoire de l'apostasie

       Les auteurs des Écritures avaient vu juste en prédisant l'apostasie. Le peuple apostasia et l'Église apostasia. Une centaine d'années après la mort des apôtres il n'y avait plus d'Église dotée de l'organisation que l'on trouve dans le Nouveau Testament. C'est-à-dire qu'il n'y avait pas d'organisation portant le nom correct, l'autorité ou une organisation telle que le Maître l'avait établie.

       Ces auxiliaires du royaume étant disparus, la doctrine se transforma. Les hommes perdirent la conception de Dieu, changèrent les sacrements et cessèrent d'enseigner les vérités salvatrices de la foi, de la repentance et du plan de salut. Des doctrines furent conçues selon la sagesse de l'homme. Le pouvoir salvateur disparut.

      
Source : Oscar W. McConkie, Le royaume de Dieu, chapitre 21