Le rétablissement de toutes choses



Joseph Fielding Smith (1876-1972)



Une oeuvre merveilleuse et un prodige

Pourquoi le Rétablissement

      L'alliance éternelle avait été rompue, la compréhension correcte des principes de l'Évangile avait disparu à cause de l'apostasie, le droit d'officier dans les ordonnances de l'Évangile avait cessé parmi les hommes. Il devenait nécessaire que tout cela fût rétabli et que la foi s'accrût parmi le peuple par l'ouverture des deux et le rétablissement de l'Évangile.

Comment le Rétablissement se produit

      Pour réaliser ce rétablissement, il faut que les cieux s'ouvrent. Il faut nécessairement que des messagers venus de la présence de Dieu se rendent sur la terre. Sinon comment les choses du ciel pourraient-elles être révélées ? Des hommes sur la terre doivent être choisis et dotés de prêtrise pour mener l'œuvre du Seigneur ici-bas. Cela, dans l'économie du Tout-Puissant, est toujours le plan.

      Des témoins doivent être envoyés comme dans les précédentes dispensations, revêtus d'autorité divine, pour mettre le peuple en garde et prêcher l'Évangile de repentir, afin que les hommes se mettent en accord avec la parole révélée de Dieu. C'est pour cette raison que le Seigneur a déclaré : « Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations », avant que ne se produise la fin de l'injustice. (Mt 24:14)

Ce qui doit être rétabli

      Dans le cadre de ce rétablissement, il est nécessaire que l'Église de Jésus-Christ soit rétablie dans sa simplicité et sa vérité. Toutes les clefs et tous les pouvoirs de la prêtrise détenus par les prophètes des précédentes dispensations doivent être conférés aux représentants choisis par Dieu sur la terre. De cette manière, toute l'autorité et les clefs de la prêtrise des temps passés doivent fusionner avec la plus glorieuse et la plus grande des dispensations, comme de clairs ruisseaux se jettent dans un grand fleuve. L'alliance éternelle, jadis donnée aux anciens, dont Ésaïe dit qu'elle fut rompue, doit être rétablie (voir Ésaïe 24:5 ; D&A 1:15, 16)

      Les alliances que le Seigneur promit à Israël — et auxquelles les Gentils peuvent prendre part par la foi et le repentir — doivent être conférées. « Celui-ci n'enseignera plus son prochain, ni celui-là son frère, en disant : Connaissez l'Éternel ! Car tous me connaîtront, depuis le plus petit d'entre eux jusqu'au plus grand, oracle de l'Éternel ; car je pardonnerai leur faute et je ne me souviendrai plus de leur péché. » (Jérémie 31:34)

Le millénium et le Rétablissement

      Lorsque viendra ce temps-là, « la connaissance de l'Éternel remplira la terre, comme les eaux recouvrent le fond de la mer ». La méchanceté sera détruite, car Jéhovah, avec justice « jugera les pauvres avec justice, avec droiture il sera l'arbitre des malheureux de la terre ; il frappera la terredu sceptre de sa parole, et du souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant. » (Ésaïe 11:4, 9)

      En ce jour, il n'y aura pas de « chrétienté divisée ». Tous ceux qui ne veulent pas se repentir et recevoir l'Évangile seront bientôt extirpés, et ceux qui resteront apprendront à adorer le Dieu vrai et vivant en esprit et en vérité. L'Église de Jésus-Christ régnera sur toute la terre, car le Christ sera le Roi et le Libérateur. La paix régnera parmi les hommes et les animaux. Satan sera lié, et sa domination, qu'il a exercée par usurpation et fraude depuis le commencement de l'existence temporelle de la terre, prendra fin. Le Roi légitime régnera et ses saints posséderont le royaumeconformément à la vision de Daniel (voir Ésaïe 65:17-25 ; D&A 101:23-31 ; Dn 7:14, 22-27).

      Jérusalem deviendra une ville juste quand Israël sera rassemblé et racheté. Sion sera également purifiée de toute iniquité, et en ce jour-là, quand le Christ régnera, la parole que le Seigneur a adressée à Ésaïe s'accomplira : « Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l'Éternel. » (Ésaïe 2:3)

Le rétablissement de la terre

      Ésaïe a prédit dans le cadre de ce grand rétablissement la venue « de nouveaux cieux et [d'] une nouvelle terre ; on ne se rappellera plus les événements du début ils ne remonteront plus à la pensée » (Ésaïe 65:17).

      Ces nouveaux cieux et cette nouvelle terre ne sont qu'une partie du grand rétablissement proclamé dans notre dixième Article de foi : « Nous croyons au rassemblement littéral d'Israël et à la restauration des dix tribus. Nous croyons que Sion sera bâtie sur le continent américain, queJésus régnera en personne sur la terre, que la terre sera renouvelée et recevra sa gloire paradisiaque. »

      Les terres émergées de notre globe reviendront en un seul endroit, comme c'était le cas avant qu'elles ne soient divisées, et le pays de Jérusalem et le pays de Sion seront ramenés à leur propre place, et la terre sera comme elle l'était dans sa gloire paradisiaque. Les montagnes seront nivelées, et on ne trouvera plus les vallées, le grand abîme sera repoussé dans le nord et les îles deviendront une seule terre (voir D&A 133:22-25).

Un prophète nécessaire pour le Rétablissement

      Attendu que les prophètes ont prédit que dans les derniers jours le Seigneur rassemblerait Israël et lui révélerait une fois de plus ses alliances, la raison exige que ces alliances et les clefs de ce rétablissement soient données à un messager choisi. Ce messager, c'est Joseph Smith. Il devait venir le jour où le peuple s'approcherait du Seigneur par la bouche et l'honorerait de ses lèvres mais aurait éloigné son cœur de lui, et que la crainte qu'il aurait pour lui serait enseignée par les préceptes d'hommes. C'est à ce moment-là, que le Seigneur, selon ce qu'il dit, devait faire une œuvre merveilleuse parmi ce peuple, et même une œuvre merveilleuse et un prodige : « La sagesse des sages s'y perdra, et l'intelligence des intelligents ira se cacher. » (Ésaïe 29:14)

Le Rétablissement ligne par ligne

      Le plan de rétablissement de l'Évangile se fait conformément à une belle logique. Joseph Smith et Oliver Cowdery ne pouvaient pas prévoir la fin dès le commencement, mais le Seigneur était l'Architecte, et leur révéla petit à petit des choses, à mesure que la connaissance et l'organisation devenaient nécessaires jusqu'à ce que la structure parfaite de l'Église fût rétablie.

      On voit l'inspiration dans le fait que chaque partie, à mesure qu'elle était révélée s'emboîtait parfaitement avec ce qui avait déjà été donné. Il ne fut pas nécessaire d'éliminer, de changer ou d'ajuster une pièce quelconque pour l'adapter ; mais chaque nouvelle révélation de doctrine et de prêtrise s'adaptait parfaitement à sa place pour compléter l'ensemble de l'édifice tel qu'il avait été prévu par le Maître bâtisseur. Même les ennemis de l'Église ont proclamé que l'organisation de l'Église, dans toutes ses parties et toutes ses fonctions dépassait en perfection toutes les organisations de la terre.


Élias, Élie et le Rétablissement

Élie : lien entre les dispensations

      Il semble tout à fait juste que le dernier des prophètes d'autrefois termine ses prédictions par une promesse aux générations futures et que dans cettepromesse il parle d'une époque à venir où il y aurait un rattachement des dispensations passées à celles des derniers temps.

      Les paroles prophétiques de Malachie se sont révélées être un mystère insurmontable pour la plupart des commentateurs. Cela est particulièrement vrai à propos de sa déclaration sur l'avènement d'Élie. La raison pour laquelle on trébuche provient en grande partie du fait que les commentateurs de la Bible ne comprennent pas qu'il est à la fois possible et raisonnable qu'un prophète de l'antiquité, qui a vécu près de mille ans avant le temps du Christ, soit envoyé de nos jours avec des attributions aussi remarquables que celles que décrit Malachie et que possède Élie (voir Malachie 3:23, 24).

Jean-Baptiste : un Élie (Élias) *

* Dans la version anglaise de la Bible, on trouve les formes Elijah et Elias là où en français n'existe que la forme Élie. Elijah n'est employé que dans l'Ancien Testament et désigne le grand prophète, tandis qu'Élias ne se trouve que dans le Nouveau Testament et est la forme grecque d'Elijah. Toutefois, selon la révélation moderne, Élias est aussi le détenteur des clefs de la dispensation d'Abraham et a donné son nom comme titre à tous ceux qui font une œuvre préparatoire. Pour éviter la confusion, Élias est ajouté entre parenthèses après Élie, chaque fois que c'est indiqué, ndt.

      L'interprétation populaire a été de dire que cette prophétie s'accomplit lors de la venue de Jean-Baptiste en tant qu'Élie (Élias), avec la possibilité de tourner le cœur des pères vers les enfants et des enfants vers les pères. Une des raisons de cette interprétation, c'est que ces savants ne comprennent pas les paroles de l'ange à Zacharie en ce qui concerne Jean, qui sont les suivantes : « Il marchera devant lui avec l'esprit et la puissance d'Élie (Élias), pour ramener le cœur des pères vers les enfants, et les rebelles à la sagesse desjustes, et pour préparer au Seigneur un peuple bien disposé. » (Luc 1:17)

      Il est vrai que Jean est venu avec l'esprit et la puissance d'Élie (Élias), mais pas pour accomplir la promesse faite par Malachie, dont le contexte montre bien que c'est un événement dont il est prévu qu'il se produira dans les derniers jours et peu avant le jour de l'Éternel, ce jour grand et redoutable, lorsqu' arrivera le second avènement du Christ sur la terre.

      Il ne devrait pas non plus paraître déraisonnable pour quelqu'un qui a foi aux Écritures de croire qu'un ancien prophète pourrait être envoyé dans les derniers jours sur la terre. Les auteurs des évangiles racontent l'histoire très frappante de l'apparition de Moïse et d'Élie à Pierre, Jacques et Jean, tandis qu'ils étaient avec le Christ sur la montagne de la transfiguration (voir Mt 17:1-8; Marc 9:2-10; Luc 9:28-36). Si Moïse et Élie ont pu apparaître à ces disciples des centaines d'années après avoir vécu sur la terre, n'est-il pas aussi raisonnable de croire qu'ils pourraient de nouveau êtreenvoyés de nos jours avec un message de salut et avec autorité auprès des hommes sur la terre ?

Élie doit rétablir toutes choses

      Quand le Sauveur et ses disciples descendirent de la montagne de la transfiguration, le Seigneur leur commanda de ne parler à personne de cette manifestation jusqu'après sa résurrection des morts. Toutefois ils étaient vivement désireux de savoir quelque chose sur la venue d'Élie (Élias) et en réponse à leur question le Seigneur leur dit : « Il est vrai qu'Élie (Élias) vient rétablir toutes choses. Mais je vous dis qu'Élie (Élias) est déjà venu, et qu'ils ne l'ont pas reconnu et qu'ils l'ont traité comme ils l'ont voulu » (Mt 17:11, 12). Les disciples comprirent alors que le Maître parlait de Jean.

      Le Sauveur dit bien clairement que Jean-Baptiste vint comme un Élie (Élias), ou pour préparer la voie devant lui, mais il dit aussi clairement qu'il devait venir à une époque future un autre Élie (Élias) ayant le pouvoir de rétablir toutes choses. Jean ne rétablit pas toutes choses pendant son bref ministère, aussi important qu'il fût. Son œuvre était une œuvre de préparation pour le ministère de Jésus-Christ et, à cet égard, il était un Élie (Élias).

      Le nom Élie (Élias) est plus qu'un nom propre ; c'est aussi un titre. Un Élie (Élias) c'est quelqu'un qui précède quelqu'un de plus grand que lui pour préparer la voie à celui qui est plus grand et qui doit suivre. C'est cet appel que Jean remplit, mais pas comme rétablisseur de toutes choses. Il est manifeste que le rétablissement de tout n'était pas le dessein qui devait être réalisé pendant le midi des temps, lorsque le Christ était dans son ministère. Cette grande œuvre était réservée pour les derniers jours. Examinons un instant ce sujet.

Le Rétablissement devait venir après l'époque du Nouveau Testament

      Juste avant son ascension, les disciples posèrent la question à notre Seigneur : « Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume pour Israël ? Il leur répondit : Ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. » (Actes 1:6, 7)

      Cette réponse n'a qu'une seule signification, qui est que le Rétablissement n'était pas pour leur temps. Plus tard cette vérité devint très claire pour ces disciples. Ce fut peu après cet événement que Pierre exhorta quelques-uns des Juifs qui contribuèrent à la mort du Seigneur. Il leur dit qu'ils devaient se repentir et être convertis, afin que leurs péchés fussent effacés, précisant : « afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur, et qu 'il envoie celui qui vous a été destiné, le Christ Jésus. C'est lui que le ciel doit recevoir jusqu 'aux temps du rétablissement de toutce dont Dieu a parlé par la bouche de ses saints prophètes d'autrefois. » (Actes 3:19-21)

      Paul, lui aussi, lorsqu'il écrivit aux saints d'Éphèse, dit que dans la dispensation de la plénitude des temps le Père devait réunir toutes choses en Christ, « tout ce qui est dans les deux et ce qui est sur la terre » (Éphésiens 1:9, 10).

Le Rétablissement précédera le Second Avènement

      Les disciples savaient que le Rétablissement ne devait venir que lorsqu'approcherait le second avènement de Jésus-Christ, et que ce devait être en ce jour-là qu'Élie rapporterait sur la terre sa prêtrise et rendrait aux hommes l'autorité de sceller sur la terre et dans les cieux, pour que l'humanité ait le moyen d'échapper à la destruction qui attendait les méchants en ce jour de l'Éternel, ce jour grand et redoutable. Ce jour grand et redoutable ne peut être qu'à l'avènement de Jésus-Christ pour établir son royaume avec puissance sur la terre et pour purifier celle-ci de toute iniquité. Ce ne serait pas un jour de peur et de terreur pour les justes, mais ce sera un jour de peur et de terreur pour les impies. C'est ce que les paroles de notre Sauveur lui-même nous apprennent (voir D&A 2:1-3 ; 133:50-53).

Les clefs de toutes les dispensations rétablies

      Dans le rétablissement de l'autorité, il était nécessaire que Jean-Baptiste — le messager qui avait été précédemment envoyé pour préparer le chemin — vînt d'abord (voir D&A 13). Ensuite Pierre, Jacques et Jean, qui détenaient les clefs de la prêtrise supérieure devaient venir et donner leur autorité pour que l'Église pût être organisée sur la terre. Pierre, Jacques et Jean, les trois principaux apôtres, qui constituaient la présidence de l'Église en ce temps-là, furent ceux qui devaient logiquement venir avec cette autorité (voir D&A 27:12, 13 ; 81:1, 2).

      Mais d'autres devaient venir. Après la venue des apôtres, nous ne savons pas quel est l'ordre qui fut respecté. Il est naturel que nous en concluions que les autorités révélées et rétablies commenceraient par Adam, « qui était le premier homme » (D&A 84:16). Ensuite devraient venir Énoch, Noé et ainsi de suite en descendant la lignée d'autorité jusqu'à la dispensation du midi des temps (voir D&A 128:20, 21)

L'Élias du temps d'Abraham

      On ne nous a pas informés sur l'identité de l'homme Élias qui a vécu du temps d'Abraham. Certains pensent que c'est Melchisédek. Mais nous savons que cet homme Élias détenait les clefs de la dispensation dans laquelle Abraham vivait. Lui aussi vint rétablir son autorité, qui est le rétablissement de l'Évangile avec toutes ses alliances tel qu'il fut donné du temps d'Abraham.

L'Élias du Rétablissement

      L'Élias qui devait rétablir toutes choses est un Élias composite. En d'autres termes, le Rétablissement ne fut pas fait par un seul personnage mais par beaucoup, et en parlant de la venue d'Élie (Élias) pour tout rétablir, le Seigneur utilisait ce titre dans un sens pluriel, ayant à l'esprit tous les prophètes qui allaient venir rétablir la plénitude de l'Évangile. Cela comprendrait Jean-Baptiste, Pierre, Jacques et Jean et tous les anciens prophètes qui rétablirent les clefs à partir du temps d'Adam (voir D&A 27:6, 7 ; 77:9, 14 ; 110:11-16).


Portée mondiale du Rétablissement

Les Réformateurs ont préparé la voie au Rétablissement

      En vue de ce rétablissement, le Seigneur suscita des hommes nobles comme Luther, Calvin, Knox et d'autres, que nous appelons Réformateurs, et leur donna le pouvoir de briser les entraves qui liaient le peuple et lui interdisaient le droit sacré d'adorer Dieu selon les aspirations de sa conscience. Le Tout-Puissant avait donné aux hommes leur libre arbitre, qui est la possibilité d'agir par eux-mêmes pour choisir le bien ou le mal, avant même que les fondations de la terre ne fussent posées ; mais le dragon, depuis le commencement, lorsqu'il fut chassé du ciel, s'efforce de priver les hommes de ce grand don de Dieu.

      Aux jours des ténèbres spirituelles les plus épaisses, lorsque le mal faisait rage, le Seigneur suscita des hommes honorables qui se rebellèrent contre la tyrannie du dragon et de ses émissaires, qui détenaient la domination sur la terre et avaient soumis à un esclavage abject la conscience des hommes (voir Ap. 12:1-17; 1 Néphi 13:1-34 ; 14:1-26).

      Les saints des derniers jours honorent comme il convient ces grands Réformateurs courageux qui ont fait éclater les entraves qui liaient le monde religieux. Le Seigneur était leur Protecteur dans cette mission qui était accompagnée de nombreux périls. Mais à l'époque le temps du rétablissement de la plénitude de l'Évangile n'était pas venu. L'œuvre des Réformateurs était d'une grande importance, mais c'était une œuvre préparatoire, et ils ne perdront aucunement leur récompense bien méritée.

      Ce ne fut qu'à la fin du premier quart du dix-neuvième siècle que le moment arriva pleinement de rétablir la lumière et la vérité dans leur plénitude primitive. À ce moment-là, le monde avait été suffisamment préparé par l'établissement tant de la liberté politique que de la liberté religieuse, pourque l'Église de Jésus-Christ et la sainte prêtrise pussent revenir en sécurité sur la terre (voir 3 Néphi 21:4).

Prophétie de Joël sur les derniers jours

      Le deuxième chapitre de Joël, commençant par le vingt-septième verset, dit ceci : « Vous reconnaîtrez que moi je suis au milieu d'Israël ; moi l'Éternel, votre Dieu, et qu'il n'y en a point d'autre ; et mon peuple ne sera plus jamais dans la honte. Après cela, je répandrai mon Esprit sur toute chair ; vos fils et vos filles prophétiseront, vos anciens auront des songes, et vos jeunes gens des visions. Même sur les serviteurs et sur les servantes, en ces jours-là, je répandrai mon Esprit. Je ferai paraître des prodiges dans le ciel et sur la terre, du sang, du feu et des colonnes de fumée ; le soleil se changera en ténèbres, et la lune en sang, avant l'arrivée du jour de l'Éternel, (de ce jour) grand et redoutable. Alors quiconque invoquera le nom de l'Éternel sera délivré, car sur la montagne de Sion et à Jérusalem il y aura des rescapés, comme l'a dit l'Éternel. » (Joël 2:27-32)

      Nous savons, bien entendu, qu'il y aura deux centres : Sion et Jérusalem, et c'est de ces villes que sortiront la parole du Seigneur et ses commandements, non seulement pour ceux qui sont membres de l'Église mais pour les nations de la terre, quand son royaume sera pleinementétabli (voir Ésaïe 2:3).

Le Seigneur déversera son Esprit sur toute chair

      Le moment où le soleil s'obscurcira et où la lune se changera en sang n'est pas encore arrivé ; mais le Seigneur a déjà commencé à déverser son esprit sur toute chair, et nous trouvons dès maintenant que les fils et les filles prophétisent, que les anciens ont des songes et les jeunes gens desvisions.

      Frères et sœurs, je ne vais pas limiter cette prophétie aux membres de l'Église. Le Seigneur a dit qu'il déverserait son Esprit sur toute chair. Cela ne veut pas dire que le Saint-Esprit sera envoyé sur toute chair, et qu'ils participeront aux bénédictions qu'ont le bonheur de recevoir ceux qui ont été baptisés et dotés et deviennent membres de l'Église (voir Jean 14:17) ; mais que le Seigneur déversera ses bénédictions et son Esprit sur tous les hommes et les utilisera pour réaliser ses desseins (voir D&A 88:6-13).

La Renaissance a préparé la voie au Rétablissement

      Je crois que nous pourrions à juste titre remonter à l'époque du renouveau des sciences — la Renaissance, comme on l'appelle — et la Réforme aux quinzième et seizième siècles, pour y trouver le commencement de l'accomplissement de cette promesse. Le Seigneur devait commencer dès ce temps-là à préparer la voie pour l'inauguration de la dispensation de la plénitude des temps, parce qu'aux quatorzième et quinzième siècles, le monde chrétien était dans des ténèbres absolues ; un manteau de ténèbres couvrait la terre, et je crois à tel point qu'elle n'en avait encore jamaisvu de semblable, et la corruption de l'Église dite chrétienne était presque incroyable.

      Mais pendant les quinzième et seizième siècles, le renouveau des sciences perça ces ténèbres et prépara la voie à une réforme qui prit pied au seizième siècle. Ce fut là véritablement l'aube de notre époque actuelle. Le joug de cette grande puissance qui tenait captives les nations fut brisé non seulement physiquement, mais aussi spirituellement ; et des rayons de lumière commencèrent à percer de telle manière que la liberté de croyance religieuse s'établit.

Des inventions ont préparé la voie au Rétablissement

      Si vous voulez prendre le temps de réfléchir, vous verrez qu'en matière de découvertes et d'inventions, les choses se sont produites d'une manière logique, pas à pas, à mesure que le peuple était préparé à les recevoir, et chaque étape s'est faite dans le sens du rétablissement de la vérité de l'Évangile éternel sur la terre. Ainsi, quand les gens ont commencé à étudier et à apprendre, comme on l'a fait en ce temps-là, et que l'érudition a commencé à se répandre, la presse d'imprimerie est venue et a facilité la publication de livres et d'autres documents et leur distribution parmi lepeuple, de sorte que le peuple tout entier pouvait apprendre à lire et à écrire.

      Avant ce temps-là un homme qui savait lire et avait de l'instruction appartenait à la classe privilégiée, ordinairement au clergé ; et si un homme était accusé d'une violation de la loi, s'il savait lire et écrire et pouvait montrer qu'il avait de l'instruction, il pouvait exiger un procès devant le tribunal ecclésiastique, plutôt que devant le tribunal civil, et c'était considérablement à son avantage, parce qu'il fallait plus de témoins pour établir une preuve contre les hommes devant les tribunaux ecclésiastiques que devant les tribunaux civils.

L'ignorance régnait à l'âge des ténèbres

      Un homme qui avait de l'instruction pouvait entrer dans le clergé, et les gens du commun étaient maintenus dans les ténèbres, plus particulièrement en ce qui concerne les Écritures, et l'idée générale c'était que les gens du commun ne devaient pas avoir les Écritures. L'un des grands penseurs religieux de l'époque disait qu'il regrettait l'invention de l'imprimerie, parce que de cette façon les Écritures, joyau de l'Église, disait-il, devenaient courantes chez les laïques ; et il le déplorait parce que c'était une profanation des choses sacrées ; c'était là l'esprit de l'époque.

      Et ainsi nous pouvons suivre cette évolution pas à pas : et nous voyons que les découvertes et les inventions sont arrivées logiquement quand on en avait le plus besoin. Avant l'époque de Colomb, on pensait qu'au-delà des rives de l'océan Atlantique il y avait une mer de ténèbres, que del'autre côté il y avait des dragons et que si on s'en allait naviguer en mer, on serait la proie de ces terribles monstres.

Les inventions viennent par l'Esprit du Seigneur

      Jamais une étape n 'a été franchie depuis ce temps-là jusqu 'à maintenant, dans les découvertes ou les inventions, où l'Esprit du Seigneur (c'est-à-dire l'Esprit dont parlait Joël, la lumière du Christ, pas le Saint-Esprit) n'ait pas été le moteur principal qui a agi sur l'homme et l'a amené à faire la découverte ou l'invention. Le monde ne comprend pas cela, mais c'est parfaitement clair pour moi ; le Seigneur n 'utilise pas non plus toujours ceux qui ont la foi, et il ne le fait pas toujours aujourd'hui. Il utilise les esprits qui sont souples et peuvent être orientés dans certainesdirections pour accomplir son œuvre, qu'ils croient en lui ou non.

      Il fallut que l'Amérique fût découverte, parce que c'est dans ce pays que l'Évangile devait être rétabli. Il fallait que le pouvoir despotique fût brisé ; il fallait que la féodalité prît fin ; il fallait que les hommes fussent libérés. Il était nécessaire que les parlements fussent organisés, que les libertésdémocratiques fussent données au peuple, et qu'il eût une voix dans ce qui devait et ne devait pas être en ce qui concerne le gouvernement.

La Constitution des États-Unis et le Rétablissement

      Tout cela devait se produire avant l'établissement de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours sur la terre. Cela se produisit en Europe avant la découverte de l'Amérique. Lorsque l'Amérique eut été découverte, la liberté dans ce pays reçut un élan que l'Ancien Monde ne pouvait pas lui donner ; et par l'effusion de sang, le pays fut racheté (le Seigneur l'a dit) et la liberté proclamée dans la Constitution du pays, de sorte que tous les habitants de la terre purent trouver un lieu de refuge en Amérique, la terre de promission (voir D&A 98:4-9; 101:76-80 ; 109:54). Lorsque cela futréalisé, ce fut le moment de faire paraître et d'établir l'Évangile de Jésus-Christ sur la terre.

Les inventions réservées pour le temps du Rétablissement

      Depuis ce temps-là il y a eu beaucoup de grandes découvertes. En fait, depuis l'établissement de l'Évangile, ces découvertes et ces inventions se sont accrues plus rapidement et nous en avons vu davantage, probablement, disons au cours du dernier quart de siècle, qu'on n'en a vu pendant toutes les années depuis le temps du renouveau des sciences et de la Réforme jusqu'à la visite de Moroni à Joseph Smith, le prophète.

      Parmi les autres choses qui ont été découvertes et inventées — et je ne me limite pas maintenant à ce côté-ci du rétablissement de l'Évangile, mais je parle aussi de ce qui a mené jusque-là — nous trouvons : les machines qui épargnent la main d'œuvre, les métiers à tisser, à tricoter, à coudre, les machines agricoles et les machines pour toutes les sortes d'emploi. Bien entendu certaines d'entre elles furent créées avant l'établissement de l'Évangile. La découverte de la machine à vapeur se produisit avant ce temps-là, mais depuis lors, voyez à quel point elle s'est développée ; voyez comment tout cela s'est développé. Chacune de ces découvertes, qui ont été révélées avant la venue de Moroni, ou disons avant l'établissement de l'Eglise en 1830, a depuis lors été développée et perfectionnée de mille façons, et ce de la manière la plus merveilleuse.

Les inventions contribuent à réaliser la prophétie de Joël

      J'ai dit que tout cela était l'accomplissement de cette prédiction faite par le prophète Joël, et dont Moroni dit à Joseph Smith, le prophète, qu'elle allait s'accomplir dans cette dispensation de la plénitude des temps. Je n'ai fait qu'y toucher çà et là, car le temps ne me permet pas d'entrer dans de plus amples détails. Regardez ces lampes électriques ici. Assis dans cette salle, nous pouvons nous voir les uns les autres, et je suis à même de lire pour vous à l'aide de ces lumières qui viennent de l'électricité. Il y a longtemps que nous connaissons cela, mais il n'y a pas si longtemps que nous utilisons l'ampoule électrique, et voyez à quel point on l'a perfectionnée.

      En outre, comme je l'ai déjà dit, on utilise l'électricité comme force motrice, pour faire marcher les machines, déplacer une voiture dans les rues et de ville en ville. On l'utilise pour soulever de grands poids, on fait de gros aimants grâce à l'énergie de l'électricité, ce qui permet de souleverde grosses charges métalliques et de les déplacer d'un endroit à l'autre ; et de diverses manières l'homme a appris à utiliser la grande force dont il sait si peu de choses.

Les inventeurs utilisés par le Seigneur

      Pensez-vous que ces découvertes et ces inventions de Marconi, d'Edison, de Bell, de Stephenson et d'autres inventeurs et découvreurs que je ne nomme pas se sont produites tout simplement parce que ces hommes se sont assis et se sont concentrés sur ces sujets et les ont découverts par leur réflexion ou par accident ? Absolument pas, mais l'Esprit du Seigneur, la lumière du Christ, était derrière cela et les a poussés à faire cela même ; et pourquoi ? Parce que le temps est là ; il est mûr. Nous sommes prêts pour ces découvertes, ces inventions, et elles ont toutes leur répercussion sur le rétablissement de l'Évangile et la préparation pour le temps qui est encore à venir, mais qui arrivera bientôt, où le Christ régnera sur la terre et où la paix sera établie pour mille ans. Voilà en vue de quoi tout cela existe.

      Un homme comme Edison dira sans doute : « Je ne crois pas en un Être suprême. » Je ne sais pas s'il y croit ou pas ; certains de ces hommes n'y croient pas. Mais le Seigneur, dans sa grande miséricorde, ferme les yeux là-dessus et utilise l'homme parce qu'il est adapté pour un certain travail et lui, par son Esprit, peut inspirer cet homme à faire cette grande œuvre, et par conséquent il se met au travail et l'accomplit, tout cela pour l'établissement du royaume de Dieu.

Les saints ont un message de salut

      Parfois, dans notre façon étroite de regarder les choses, nous pensons que parce que nous sommes le peuple du Seigneur, c'est nous qu'il utiliseet nous seulement. Du fait que notre but est de prêcher l'Évangile et d'amener les gens honnêtes en Sion avec des cantiques de joie éternelle, nous risquons de nous imaginer que le genre humain c'est nous, comme le dirait Job, et qu'avec nous doit mourir la sagesse (voir Job 12:2). Mais le Seigneur utilise d'autre forces, d'autres peuples et d'autres pouvoirs aussi.

      Nous avons à accomplir la grande œuvre du salut pour les vivants et les morts, et ces autres personnes préparent la voie dans d'autres directions,ce que nous ne pouvons pas être appelés à faire, parce que notre temps doit être consacré à quelque chose d'autre.

Le Seigneur utilise les habitants du monde pour ses desseins

      Je ne m'attends pas à ce que ces grandes découvertes viennent particulièrement de parmi les saints des derniers jours, parce que le Seigneur nous a donné une autre œuvre à accomplir, et par conséquent il utilise ces gens qui ont le temps et qui sont à l'extérieur pour accomplir de grandes découvertes scientifiques. Il ne les utilise pas exclusivement. Il utilise d'ailleurs peut-être certains d'entre nous aussi, mais il utilise les autres, et il nous paraît très raisonnable qu'il déverse son Esprit sur les hommes un peu partout.

      Vous savez que Pierre s'imaginait que l'Évangile n'était que pour les Juifs. Le Seigneur eut du mal à le convaincre que Corneille était digne d'être baptisé et sauvé (voir Actes 10:1-48). Ne devenons pas étroits d'esprit au point de penser que parce que nous avons l'Évangile et que le salut est avec nous, le Seigneur limite l'accomplissement de ces Écritures aux saints des derniers jours seuls et que dans le déversement de son Esprit, ce n'est que sur nos fils et nos filles, et nos serviteurs et nos servantes, et sur nos vieillards et nos jeunes hommes. Nous ne devons pas penser que le Seigneur n'utilise que ceux de son Église et de son royaume. Il utilise tous ceux qu'il juge bon d'utiliser, même ceux qui se moquent de lui, pour réaliser ses desseins. Ces hommes diront peut-être : « Je ne crois pas » et « c'est moi qui accomplis cela », et ils peuvent s'en attribuer l'honneur, mais l'honneur appartient à Dieu.

Des inventions par ceux qui sont hors de l'Église

      Là voix s'entend et se reconnaît peut-être à mille kilomètres d'ici, et les mots laissent leur empreinte sur l'esprit de ceux qui écoutent presque comme s'ils s'étaient assis en la présence de l'orateur, comme vous. Je pense que c'est absolument merveilleux ; et cependant cette grande découverte n'est pas venue d'une révélation à un membre de l'Église ; elle n'a pas été envoyée par l'intermédiaire de quelqu'un qui détient la prêtrise, mais elle est venue de quelqu'un qui n'est pas de l'Église mais qui fut inspiré par le Seigneur à donner cette grande bénédiction au monde. Il en va de même de beaucoup d'autres choses : l'auto et l'avion comme moyens de transport ; le tourne-disques et toutes les grandes découvertes qui viennent de la recherche scientifique ; la plupart d'entre elles viennent d'en dehors de l'Église.

Les inventions modernes font partie de la plénitude des temps

      Et cependant j'affirme que s'il n'y avait pas eu de rétablissement de l'Évangile, et si l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours n'avait pas été organisée, il n'y aurait pas eu de radio, il n'y aurait pas eu d'avion et l'on n'aurait pas eu les merveilleuses découvertes de la médecine, de lachimie, de l'électricité et les nombreuses autres découvertes qui ont profité au monde.

      Dans de telles conditions, ces bénédictions auraient été refusées, car elles appartiennent à la dispensation de la plénitude des temps dont le rétablissement de l'Évangile et l'organisation de l'Église constituent le centre, d'où rayonne l'Esprit du Seigneur dans le monde entier. L'inspiration du Seigneur s'est répandue et s'est emparée de l'esprit des hommes, bien qu'ils ne le sachent pas, et ils sont dirigés par le Seigneur. De cette manière il les met à son service afin que ses desseins et sa justice puissent en temps voulu régner sur la terre.

      Je voudrais maintenant dire brièvement que je ne crois pas un seul instant que ces découvertes soient venues par hasard, ou qu'elles viennent de l'intelligence supérieure que posséderaient les hommes d'aujourd'hui par rapport à ceux qui ont vécu dans les temps passés. Elles se sont produites et se produisent parce que le moment est venu, parce que le Seigneur l'a voulu et parce qu'il a déversé son Esprit sur toute chair.



Source : Joseph Fielding Smith, Doctrine du salut, volume 1, chapitre 11