Le Saint des saints



Lyle Cahoon



Article tiré de l'Encyclopédie du mormonisme
(Macmillan Publishing Company, 1992)
Traduction : Marcel Kahne
Source : www.idumea.org
avec autorisation


 
       Dans les temps anciens, sur ordre divin donné à Moïse, le saint des saints fut créé au centre de la tente d’assignation (Ex. 25-27). C'était un cube de quatre mètres cinquante que l’on avait constitué en pendant des voiles de poils de chèvre, de peaux de bélier et d'autres peaux teintes. Certains étaient brodés de motifs de chérubins en bleu, pourpre et écarlate. Le saint des saints devait recevoir un coffre appelé l'arche de l'alliance. C’était dans ce coffre, fait de bois d'acacia plaqué or, que se trouvaient les tables de pierre gravées de la main de Dieu et son couvercle était le propitiatoire. Façonné d'une seule pièce d'or fin, ce propitiatoire, au-dessus duquel étaient sculptés des chérubins, formait le trône visible de la présence de Dieu. Une fois par an, le jour des Expiations, le souverain sacrificateur entrait dans le saint des saints et aspergeait le propitiatoire du sang des sacrifices comme expiation des péchés d’Israël. Bien que l'arche ait disparu, ce rituel s’est poursuivi dans les temples de Zorobabel et de Hérode.
 
       Un saint des saints moderne a été consacré dans le grand temple de Salt Lake City. C'est une chambre centrale contiguë à la salle céleste. Au-delà de ses portes coulissantes, il y a six marches menant à des portes du même genre, symbolisant le voile qui gardait le saint des saints dans les temps anciens. Le sanctuaire a une forme circulaire avec un plafond voûté. Il est décoré de bois marqueté, de feuilles d'or, de vitraux peints et d’un éclairage qui lui est propre. Le grand prêtre président, président de l'Église, détient l'accès à ce sanctuaire.

 
Bibliographie

Encyclopedia Judaica, vol. 15, cols. 681-682, 748-749. Jérusalem, 1971.

Talmage, James E., House of the Lord, p. 162-163. Salt Lake City, 1974.